Une fuite nucléaire détectée dans l’Arctique

Publié le par revivall

Brise-glace (illustration)

Brise-glace (illustration)

L’Agence fédérale de la flotte nucléaire russe Rosatomflot indique ce jeudi qu’une fuite nucléaire a été détectée à bord d’un brise-glace russe dans l’Arctique.

"Une faible augmentation de la radioactivité dans l'air a été constatée dans le système de ventilation dans la salle du réacteur" du brise-glace russe à propulsion nucléaire Taïmyr, a précisé Rosatomflot dans un communiqué relayé par l’AFP. Selon l’agence fédérale de la flotte nucléaire russe, la cause probable serait "une perte d'étanchéité des systèmes de la première enceinte" du réacteur.

L’agence de presse indique que l’incident est survenu au moment où le bateau quittait l’Ienisseï, fleuve de Sibérie qui se jette dans l’océan Arctique. Le brise-glace à propulsion nucléaire doit retourner à présent vers son port d’attache, dans la mer de Barents. Il reste quelque 2.000 kilomètres à parcourir, ce qui inquiète un responsable de l’Agence fédérale de la flotte nucléaire russe.

Sur l'échelle des événements nucléaires et radiologiques (Ines), l'incident serait de niveau "zéro" ou "hors échelle", selon le communiqué de Rosatomflot. Les responsables considèrent ainsi que cette fuite est mineure. Toutefois ce n’est pas l’avis d’un expert militaire cité par l’agence russe Ria Novosti, qui pense qu’il s’agit d’un "incident sérieux".

Si l’équipage ne parvient pas à réparer l’incident, le brise-glace pourrait devenir inutilisable. Par ailleurs, Rosatomflot n’a pas précisé combien de personnes se trouvent à bord du bateau.

 

Source: maxisciences.com

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article