Rapport "The Journey Cashless" de MasterCard: Un monde sans numéraire

Publié le par revivall

La Belgique, la France et le Canada sont plus proche d'une société sans monnaie. La Chine et les Émirats Arabes Unis est dans un processus plus rapide

MasterCard (NYSE: MA) a dévoilé un nouveau rapport mondial, "The Journey Cashless" qui suit comment 33 principales économies progressent dans des sociétés axées sur la trésorerie sans numéraire. Le rapport, rédigé par MasterCard Advisors, identifie les nouvelles technologies, des programmes gouvernementaux et des préférences des consommateurs comme des facteurs clés qui sont le moteur de ce changement, créant des économies plus productives et inclusives.

Principales conclusions du rapport "Voyage sans numéraire" de MasterCard :

L'étude met l'accent sur la valeur de tous les paiements des consommateurs (passant de 63 billions de Dollars au total), y compris celles qui se produisent au-delà du détail au point de vente. En 2011, 21 billions de Dollars de la consommation mondiale totale passée a été fait avec de l'argent, avec des paiements scripturaux, soit 66 pour cent (42 billions de Dollars).

Le rapport identifie la Belgique (où environ 93 % de la valeur des consommateurs passent sans numéraire), France (92 %), Canada (90 %), le Royaume-Uni (89 %), Suède (89 %), Australie (86 %) et les pays-bas (85 %) dans le pays où les paiements scripturaux sont presque partout et attribue le vaste mouvement de trésorerie à l'adoption des nouvelles technologies de paiement sans numéraire comme mobile, sans contact avec puce EMV et une infrastructure moderne de paiements.

Les pays comme les États-Unis (où environ 80 % de la valeur des consommateurs passent sans numéraire) et Singapour (69 %) se rapprochent du "point de basculement" pour devenir presque sans numéraire, en restant en avec de l'espèce qui est en grande partie un produit de l'habitude de consommation. À l'inverse, les émergents tels que l'Indonésie (31 %), Russie (31 %) et l'Egypte (7 %) sont encore en numéraire, mais ont souvent changer la part de leur trésorerie des paiements à un rythme beaucoup plus rapide que les pays développés.

Ayant relativement récemment mis tous les éléments d'une infrastructure de paiement du consommateur moderne en place, les pays comme le Brésil (57 %), Pologne (41 %) et l'Afrique du Sud (43 %) sont maintenant dans une phase de transition et évoluent rapidement des parts de trésorerie.

Le recul récent plus rapide des espèces a été observé en Chine, où la part de l'argent de la valeur des paiements des consommateurs estimée ont diminué d'au moins 20 % entre 2006 et 2011. La Chine (où les dépenses sont d'environ 55 % de la valeur de consommation était sans numéraire) et les Emirats Arabes Unis (26 %) figurent parmi un groupe de pays où les gouvernements respectifs ont pris un leadership fort dans la promotion des paiements électroniques à l'appui de leurs objectifs sociaux et économiques. Le Kenya (27 %) est un exemple où la technologie perturbatrice contribue le plus à la diminution des espèces partagées par les consommateurs.

"Ce qui paraît être négligée dans le dialogue politique est que le cash prend du "temps d'accès", est plus risquée à transporter, et coûte à un pays jusqu'à 1,5 % de son PIB. Nous ne pouvons pas attendre le trajet de la trésorerie vers les paiements électroniques à accomplir du jour au lendemain, encore grâce aux avancées technologiques et des partenariats public-privé cette tendance a rassemblé une impulsion significative au cours des dernières années, a déclaré Peer Stein, directeur de l'accès aux finances des Services consultatifs à la société financière internationale.

La recherche des MasterCard Advisors indique comment un pays va passer à une société sans argent liquide est déterminée par des facteurs comme l'accessibilité et l'abordabilité des services financiers ; l'échelle et part de marché des détaillants ; le niveau de technologie qui est disponible ; et la participation des consommateurs dans l'économie formelle. Toutefois, dans des pays comme l'Allemagne (où environ 76 % de la valeur des consommateurs est sans numéraire), Japon (62 %), Espagne (54 %) et Taiwan (43 %), le comportement culturel semble garder l'utilisation de la trésorerie plus élevée que ne le suggèrent les conditions de marché.

Kevin Stanton, Président, MasterCard Advisors conclut: "alors que l'avancée de chaque nation est unique et exige une bonne compréhension des réalités locales, les avantages qui viennent avec une société sans numéraire sont universels : plus de commodité pour les consommateurs, la meilleure efficacité pour les gouvernements, une meilleure productivité pour les entreprises et une plus grande inclusion financière pour la société dans son ensemble en apportant plus de citoyens dans le courant économique dominant. Ce rapport fournit une feuille de route sur comment les pays peuvent profiter de ces avantages et permettent une meilleure vie pour tous les composants."

Méthodologie :

Le progrès du rapport de "l'avancée sans numéraire" mesure les nations' vers des processus de paiement plus modernes et efficaces en regardant la part actuelle de trésorerie par rapport aux paiements hors caisse pour les consommateurs, comment cette part s'est déplacé au cours des cinq dernières années et si les conditions sont réunies pour des paiements en espèces passant à l'électronique.


Le rapport mesure les trois composantes du progrès :

1. Partager : le pourcentage de la valeur de tous les paiements des consommateurs (y compris utilitaire, gouvernement, le médical, le prêt, les paiements P2P de biens ou de services ainsi que des paiements marchands au détail via un point de vente) qui sont actuellement effectuées par un moyen autre qu'en numéraire.

2. Trajectoire : une mesure de l'évolution dans la part de la trésorerie de la valeur des paiements des consommateurs entre 2006 et 2011

3. Préparation : une mesure du potentiel futur pour la conversion des paiements en espèces pour les paiements électroniques
Traduit par Renaissance/Revival
Cliquez sur l'image:
cashless.jpg

Publié dans Economie

Commenter cet article