Premier contingent de 4000 gardiens de la révolution Iraniens en Syrie

Publié le par revivall

L'Iran a décidé d'envoyer un premier contingent de 4000 gardiens de la révolution en Syrie pour soutenir les forces du dictateur Bachar al-Assad contre la rébellion en grande partie sunnite.

Des sources pro-iraniennes "qui ont été profondément impliquées dans la sécurité de la république islamique" disent que Téhéran est désormais pleinement engagé à préserver le régime d'Assad, au point même de proposer d'ouvrir un nouveau front sur le Golan contre Israël.

L'Iran a pris la décision d'envoyer des troupes avant l'élection présidentielle de la semaine dernière.

Des sources iraniennes ont déclaré qu'elles se concertent en permanence avec Moscou, et qu'alors que le retrait des terroristes du Hezbollah de Syrie est susceptible d'être complété prochainement, avec le maintien des équipes de renseignement du groupe terroriste libanais, le soutien de l'Iran à Damas va croître plutôt que décroître.

Cette information tombe quelques jours après que les Etats-Unis aient annoncés un changement radical de leur approche de la guerre civile en Syrie, qui a coûté la vie à près de 100 000 personnes. Après que les services de renseignement américains aient confirmé que le régime d'Assad a bien utilisé des armes chimiques contre l'opposition au cours de la dernière année, y compris du gaz sarin, même dans de petites proportions, le président Barack Obama a déclaré que Washington fournira un soutien militaire au rebelles syriens.

La décision de Washington d'armés les rebelles musulmans sunnites en Syrie a "plongé l'Amérique dans le grand conflit sunnite-chiite qui se déroule au Moyen Orient, entrant dans une lutte qui éclipse maintenant les révolutions arabes qui ont renversé des dictatures de la région."

Pour la première fois, tous les "amis" de l'Amérique dans la région sont sunnites et tous ses ennemis sont chiites. "Brisant toutes les règles de désengagement du président Obama, les Etats-Unis sont désormais pleinement engagés du côté des groupes armés qui comprennent les mouvements islamistes sunnites les plus extrémistes du Moyen Orient".

 

Source: independent.co.uk

Publié dans Actualité

Commenter cet article