Portugal: Nouvelle zone de subduction "embryonnaire" découverte

Publié le par revivall

Une nouvelle zone de subduction se formant au large de la côte du Portugal annonce le début d'un cycle qui verra l'Europe continentale se rapprochait de l'Amérique.

Publié dans Geology, la nouvelle recherche menée par des géologues de l'Université de Monash a détecté la première preuve qu'une marge passive dans l'océan Atlantique devient active. Un début de zones de subduction près de Iberia, sont des endroits où une des plaques tectoniques qui couvrent la surface de la terre plonge sous une autre plaque dans le manteau soit la couche juste en dessous de la croûte.

Le Dr João Duarte, de l' École des sciences de la terre , a déclaré à l'équipe avoir cartographié le plancher océanique et a trouvé qu'il commençait à se fracturer, indiquant une activité tectonique autour de la bordure de la plaque sud ouest de l'Iberia apparemment passive.

"Ce que nous avons détecté, c'est les débuts d'une marge active - c'est comme une zone de subduction embryonnaire" a déclaré le Dr Duarte.

"L'Activité de tremblement de terre important, y compris le tremblement de terre de 1755 qui a dévasté Lisbonne, a indiqué qu'il pourrait y avoir des mouvements des plaques tectoniques convergeant dans la région. Pour la première fois, nous avons été en mesure de fournir non seulement les preuves que c'est effectivement le cas, mais également un mécanisme d'entraînement cohérent."

La subduction naissante dans la zone ibérique pourrait marquer le début d'une nouvelle phase du Cycle de Wilson - où les mouvements des plaques brisent des supercontinents, comme la Pangaea, ouvrant les océans, stabilisent et ensuite se forment de nouvelles zones de subduction qui ferment les océans et rassemblent les continents dispersés en arrière..

Cette rupture et la reformation des supercontinents est arrivé au moins trois fois, au cours de plus de 4 milliards d'années, sur la terre. La subduction ibérique va tirer progressivement l'Iberia vers les États-Unis dans environ 220 millions d'années.

Les résultats fournissent une occasion unique d'observer une marge passive devenir active - un processus qui prendra environ 20 millions d'années. Même à cette phase précoce, l'endroit produira des données cruciales pour affiner les modèles géodynamiques.

"La compréhension de ces processus fournira certainement de nouveaux aperçus sur la façon dont les zones de subduction sauraient engagé dans le passé et comment les océans ont commencé à se fermer" a déclaré le Dr Duarte.

Traduit par Renaissance/Revival

Source: monash.edu.au

Publié dans Sciences

Commenter cet article