Organisation météorologique mondiale: 2012: fonte record des glaces de l'Arctique, multiplication des extrêmes et températures torrides

Publié le par revivall

Les années 2001 à 2011 font partie des plus chaudes jamais enregistrées et, d'après l'Organisation météorologique mondiale, les dixpremiers mois de 2012 donnent à penser que selon toute probabilité, cette année-ci ne fera pas exception malgré l'influence, en début de période, du phénomène La Niña qui a normalement pour effet de refroidir le climat.

Source: wmo.int

Publié dans Sciences

Commenter cet article