OMS: La pandémie de la grippe redéfinit à l'échelle mondiale

Publié le par revivall

L'OMS a publié un nouveau plan sur la façon d'attirer l'attention du monde pour les pandémies de grippe possibles, suivant les critiques acerbes de sa gestion de la grippe pandémique H1N1 en 2009.

L'agence de la santé de l'ONU simplifie son système d'alerte et redéfini ce qui constitue une pandémie pour mettre davantage l'accent sur le risque, qu'il a posé au lieu de se concentrer uniquement sur sa propagation.

Les changements sont venus après que l'Agence fait face à un barrage de critiques sur la façon dont elle a géré la première pandémie de grippe du XXIe siècle.

La grippe porcine H1N1 avait atteint des proportions pandémiques le 11 juin 2009, tout d'abord des étincelles avec des achats de panique des vaccins et puis la colère lorsqu'il s'est avéré que le virus n'était pas presque aussi dangereux que ce que l'on disait.

La grippe porcine a tué plus de 18 449 personnes et affecté quelque 214 pays et territoires, mais les gouvernements coincés avec des millions de doses de vaccins non utilisés ont été particulièrement bouleversés.

En mars 2011, un Comité d'évaluation de l'OMS a appelé l'organisation à simplifier sa description d'une pandémie pour le rendre plus précis et plus cohérente et d'évaluer les risques et la gravité d'une pandémie.

l'Agence doit améliorer la routine et les communications d'urgences au public.

Dans l'ancien système, une pandémie a été déclarée lorsqu'un virus causé à un niveau d'une communauté augmentée dans au moins deux régions différentes selon l'OMS et dans au moins deux pays dans une région de l'OMS.

La définition d'une pandémie a maintenant été simplifiée pour une "période de propagation mondiale de grippe humaine causée par un nouveau sous-type".

Le nouveau système a été simplifié et a utilisé quatre phases--interpandémique, alerte, pandémie et transition--au lieu des sept précédents pour décrire la propagation d'un nouveau sous-type de grippe, en tenant compte des maladies qu'il provoque dans le monde.
Traduit par Renaissance/Revival
Source: who.int , who.int

Publié dans Actualité

Commenter cet article