Monsanto contrôle les publications scientifiques d'OGM

Publié le par revivall

Un Ancien employé de Monsanto choisissait les études sur l'OGM au journal

Un Nouvel article expose les tentatives de l'industrie pour contrôler les publications scientifiques

Quelques mois seulement après qu'une étude a été publiée montrant que les deux produits de Monsanto, un maïs génétiquement modifié (OGM) et l'herbicide Roundup, endommagé la santé chez le rat, le journal qui a publié l'étude nommé un ancien scientifique de Monsanto qui décidait quels documents sur les OGM et les cultures devraient être publiés, révèle un nouvel article.[1]

Les Aliments OGM et Monsanto ont subi une tempête de mauvaise publicité, après qu'une étude publiée dans le journal Food and Chemical Toxicology (FCT) en septembre 2012, a rapporté qu'un maïs OGM et Roundup causé des dommages aux organes et augmente le taux de tumeurs et de décès prématuré chez les rats.[2]

Mais au début 2013 Richard E. Goodman, un ancien chercheur de Monsanto avec des liens étroits avec l'industrie de la biotechnologie, rejoint l'équipe de rédaction senior de la FCT. Goodman a eu le poste de rédacteur en chef adjoint spécialement pour la biotechnologie.

Claire Robinson, directeur de recherche à la plateforme politique de science: Earthopensource et co-auteur de l'article de la nouvel, a déclaré, que la "nomination d'accélérée Goodman directement sur les choix de la rédaction de la FCT pour que Monsanto décide efficacement quel articles sur les OGM et les cultures devrait être publiée et ceux qui ne devraient pas."

L'article explique que la nomination de Goodman est le dernier d'une longue série d'épisodes dans lequel les personnes ayant des intérêts dans la société de biotechnologie agricole industrie ont tenté de contrôler ou empêcher la publication de la recherche qui dérange.

Dans d'autres cas, les pages de revues scientifiques ont été consacrées au attaques extraordinaires sur les scientifiques dont les recherches ont révélé des problèmes avec les cultures génétiquement modifiées et des aliments. Souvent, la critique n'a pas divulgué leurs conflits d'intérêts avec l'industrie de l'OGM, et les journaux n'ont pas pu leur faire faire.

Dr Jonathan Latham, directeur exécutif du projet ressources sans but lucratif de Bioscience et co-auteur du nouvel article, a dit : "Malheureusement, le public et la communauté scientifique n'a plus confiance sur des revues qui reflètent l'état des connaissances scientifiques. Certaines revues sont devenus un support pour un groupe d'intérêt étroit comme les sociétés de biotechnologie pour contrôler le discours scientifique."

Robinson et Latham note que la crise dans l'édition scientifique reflète le problème plus large que la recherche scientifique est plus en plus dépendante du financement de l'industrie. Latham a dit:"les conflits d'intérêts sont devenus le problème de définition de la science moderne et limitant leur parmi les scientifiques du secteur public est devenu une nécessité fondamentale."

Les auteurs contestent des revues scientifiques à des chances égales et appliquent les mêmes normes de critiques sur les études qui concluent que les cultures et les aliments OGM posent des risques ainsi que les études qui concluent à la sécurité. Ils devraient également publier tous les conflits d'intérêts parmi leur personnel de rédaction.

Si les journaux ne parviennent pas à la réforme, les scientifiques qui effectuent des recherches de l'intérêt public devrez peut-être créer un modèle de publication alternative comme des sources critiques des sciences.

Traduit par Renaissance/Revival 

Source: independentsciencenews.org

 

Voir aussi:

 

Monsanto et d'autres entreprises d'OGM gagnent du terrain aux États-Unis et dans le monde

 

- Les OGM:
Liens entre les ogm alimentaires et la leucémie

Première Etude Française sur les OGM / First French Study on GMO

Ogm: séralini publie une liste de soutien de 193 scientifiques internationaux

OGM: Les risques pour la santé / GMO: Health risks  

Conclusion d'études scientifiques sur l'alimentation OGM: Perturbations d'organes chez les animaux/Scientific studies conclude GMO feed causes organ disruption in animals

Le Riz OGM affecte le foi et le sang des humains et des animaux / GMO rice affects the faith and the blood o humans and animals

Le maïs OGM de Monsanto contribue à un gain de poids et des dysfonctionnements dans les organes / Monsanto’s GMO Corn Contributing to Weight Gain, Disrupts Organs  

Le maïs et le soja OGM génèrent des problèmes de reins et de foie chez les mammifères / GMO: Corn and soy are causing problems of kidney and liver in mammals

Comparaison du maïs ogm et non ogm

L'ogm liée à des maladies chez les porcs de la ferme / gm linked to illnesses in farm pigs

Le gene d'un virus potentiellement dangereux caché dans les cultures ogm commerciales

Les ogm conduisent à l'augmentation de l'utilisation des pesticides

Alerte ogm : première détection de résidus de pesticides ogm dans le sang de femmes enceintes

Monsanto lance une campagne massive pour mettre fin à l'étiquetage des ogm / monsanto launches…

 

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article