Les peptides préviennent sur la Septicémie

Publié le par revivall

Les molécules de peptides dérivés du système immunitaire naturel du corps peuvent aider une poussée de la défense du corps contre la septicémie mortelle, selon l'université UMR.

Dans un article paru dans la revue Science Translational Medicine par Dr Anne-Catherine Raby et al, les experts en maladies infectieuses et immunitaires de l'école de médecine de l'Université dirigée par le Dr Mario Labéta, ont trouvé que molécules peptidiques provenant de capteurs du système immunitaire naturel du corps appelés récepteurs "Toll-like" ou les TLRs peuvent relancer la défense immunitaire de de façon naturel du corps qui a été touchée par l'empoisonnement du sang.

"La Septicémie ou sepsis est déclenchée par une réaction excessive de l'organisme à l'infection ; elle peut conduire à une inflammation généralisée et à la coagulation du sang ainsi que, dans le stade avancé de la maladie lorsque le système immunitaire est enfin épuisé, à l'immunosuppression profonde,"a déclaré le Dr Labéta de la School of Medicine, Institut des maladies infectieuses et immunitaires.

"Les TLRs sont une famille de récepteurs dans les cellules immunitaires qui sont capables de sentir la présence des bactéries, des virus, des champignons ou des parasites lorsqu'ils entrent dans notre corps – ces récepteurs aident à déclencher une réponse immunitaire qui gicle l'infection.

"Mais pour travailler efficacement, les TLRs ont besoin d'un partenaire, un corécepteur appelé CD14 qui aide les microorganismes en fournissant des éléments pathogènes au TLR."

En utilisant cette information, que l'équipe a découvert que les petits peptides dérivés du TLR peuvent amplifier l'activité de corécepteur de CD14 ainsi stimulant la capacité de détection des TLRs.

Ceci est particulièrement important pour le traitement de l'immunosuppression induite par le sepsis – où le mécanisme de défense naturel du corps est interrompu.

"Ce que nous avons trouvé, c'est que ces peptides sont comme un "intermédiaire" portant des signaux de danger du CD14 directement et rapidement à la TLR. De nouvelles recherches nous disent que la principale raison des personnes qui meurt de septicémie, de nos jours est une suppression du système immunitaire et ne pas avoir nettoyé des infections secondaires.

"Donc en multipliant la capacité de détection les TLRs en augmentant l'activité du CD14 nous pouvons aider la le redémarrage du corps en rétablissant le système immunitaire naturelle contre les micro-organismes de l'organisme de défense et potentiellement aider à prévenir les conséquences pathologiques de l'empoisonnement du sang."

L'espoir de l'équipe de recherche, étant donné le potentiel de stimuler le système immunitaire de l'organisme, cette stratégie peut également contribuer à éclairer une nouvelle génération de vaccins qui pourrait stimuler la réaction de l'organisme contre d'autres affections comme le cancer et les maladies allergiques.

Traduit par Renaissance/Revival

Source: cardiff.ac.uk

Publié dans Santé

Commenter cet article