Les Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent causer des problèmes cardiovasculaires

Publié le par revivall

Des nouvelles données de l'étude présentées aujourd'hui à l'EULAR 2013, le Congrès annuel de la Ligue européenne contre le rhumatisme, montrent une forte prévalence des prescriptions d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque de maladie de coeur ischémique (IHD).

 

Les preuves publiées suggèrent des implications importantes cardiovasculaires des AINS chez les patients, avec un risque de mortalité immédiate démontré chez les patients ayant souffert d'un infarctus du myocarde (MI, crise cardiaque) même si la durée du traitement prescrit était moins d'une semaine.

 

Les AINS sont utilisés pour soulager la douleur et les signes de l'inflammation, tels que la fièvre, l'enflemment et les rougeurs. Bien qu'ils peuvent être pris temporairement pour procurer un soulagement à court terme, ils sont généralement prescrits pour le traitement chronique des patients atteints de rhumatismes en première prévention.

 

Dr Carl Orr, département de médecine, Royal College of Surgeons, Dublin, Irlande a dit: "le profil d'effets secondaires et de la sécurité des AINS a été fréquemment signalés, mais on sait peu sur la durée du traitement et ses conséquences pour le risque cardiovasculaire. Ces résultats démontrent une augmentation immédiate du risque de décès et de MI, contestant la sécurité d'utilisation même à court terme. L'introduction des lignes directrices de médecin pour aider la prescription sûre de cette classe de médicaments est indispensable et la seule manière de maintenir la sécurité des patients au premier plan de gestion des maladies."

 

Le logiciel a été utilisé pour analyser 10 000 patients inscrits à un établissement de grand soins de santé primaires ; les patients de plus de 50 ans, qui avait été prescrit avec des AINS pour n'importe quelle durée et a documenté l'IHD, diabète ou hypertension artérielle ont été identifiés. Sur une période de deux mois fin 2012, 108 patients ont eu des prescriptions de AINS ; 36 % avait établi des cardiopathies ischémiques ou des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. La durée moyenne du traitement a été de 260 jours, 56 % ont eu des prescriptions de AINS pendant plus d'un mois et 15 % pendant un an ou plus. Dans 56 % des cas, le diclofénac a été la prise d'AINS prescrit.

 

"Nous trouvons déconcertant que le diclofénac a été prescrit dans 56 % des cas et suggèrent que les recommandations pour basculer vers des alternatives plus sûres sont un élément essentiel de toute directive du médecin" a conclu le Dr Orr.
Traduit par Renaissance/Revival

Les effets gastro-intestinaux vasculaires et supérieures des anti-inflammatoires non stéroïdiens : méta-analyse des données issues des essais aléatoires individuelles.

RAPPEL DES FAITS :

Les effets vasculaires et digestifs des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), y compris les inhibiteurs sélectifs de la COX-2 (coxibs) et anti-inflammatoires non stéroïdiens traditionnels (tNSAIDs), ne sont pas bien caractérisé, particulièrement chez les patients à un risque accru de maladie vasculaire. L'étude visait à fournir de tels renseignements par le biais de méta-analyses d'essais cliniques aléatoires.
MÉTHODES :

Nous avons entrepris des méta-analyses de 280 essais des AINS par rapport au placebo (513 124 participants, 68 342 années/personnes) et 474 essais d'un AINS par rapport à un autre AINS (229 296 participants, 456 165 années/personnes).  
Les principaux résultats étaient des événements vasculaires majeurs (infarctus du myocarde non fatal, accident vasculaire cérébral non fatal ou décès de cause vasculaire) ; accident coronarien grave (infarctus du myocarde non fatal ou décès coronaire) ; accident vasculaire cérébral ; mortalité ; insuffisance cardiaque ; et les complications gastro-intestinales supérieures (perforation, obstruction ou fond perdu).
RÉSULTATS :

Les accidents vasculaires majeurs ont augmenté d'environ un tiers par un coxib (taux relatif [RR] 1·37, 95 % CI 1·14-1·66; p = 0·0009) ou le diclofénac (1·41, 1·12-1·78; p = 0·0036), essentiellement due à une augmentation des événements coronariens majeurs (coxibs 1·76, 1·31-2·37; p = 0·0001 ; 1·70 de diclofénac, 1·19-2·41 p = 0·0032). L'ibuprofène a aussi sensiblement augmenté l'accident coronarien grave (2·22, 1·10-4·48; p = 0·0253), mais pas de grandes manifestations vasculaires (1·44, 0·89-2·33). Comparativement au placebo, de 1000 patients affectés à un coxib ou le diclofénac pendant un an, trois avaient plus d'accidents vasculaires majeurs, dont un a été mortel. Le Naproxène n'augmente pas significativement les accidents vasculaires majeurs (0·93, 0·69-1·27). Le décès de cause vasculaire a été augmentée considérablement par coxibs (1·58, 99 % CI 1·00-2·49; p = 0·0103) et le diclofénac (1·65, 0·95-2·85, p = 0·0187), non significative de l'ibuprofène (1·90, 0·56-6·41; p = 0·17), mais pas par le naproxène (1·08, 0·48-2·47, p = 0·80). Les effets proportionnels sur des événements vasculaires majeurs étaient indépendants des caractéristiques de base, y compris le risque vasculaire. Le risque d'insuffisance cardiaque a été à peu près doublé par tous les AINS. Tous les schémas d'AINS a augmenté des complications gastro-intestinales supérieures (coxibs 1·81, 1·17-2·81, p = 0·0070 ; diclofénac 1·89, 1·16-3·09, p = 0·0106 ; 3·97 de l'ibuprofène, 2·22-7·10, p < 0·0001 ; et 4·22 de naproxène, 2·71-6·56, p < 0·0001).
INTERPRÉTATION :

Les risques vasculaires de forte dose de diclofénac et éventuellement de l'ibuprofène, sont comparables aux coxibs, considérant que la dose élevée du naproxène est associé à moins de risque vasculaires que les autres AINS. Bien que les AINS augmentent les risques gastro-intestinaux et vasculaires, la taille de ces risques peuvent être prévus, qui pourraient aider à la prise d'un guide de décision clinique.
FINANCEMENT :

UK Medical Research Council and British Heart Foundation.
Traduit par Renaissance/Revival

 

Liste des Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) bloquent la formation des prostaglandines, les substances responsables de l’inflammation. Pris à faible dose, ils luttent contre la douleur et contre la fièvre. À dose plus forte, ces substances ont une action anti-inflammatoire. Les AINS sont des médicaments efficaces, mais ils ont parfois une image faussement rassurante. En réalité, ce ne sont pas des médicaments anodins. Du fait de la possibilité d’effets indésirables graves, ils ne devraient pas être systématiquement utilisés dans le cas de douleurs banales.

Les AINS indiqués dans le traitement des douleurs et disponibles sans ordonnance sont l’ibuprofène et le kétoprofène (d’autres principes actifs de la même famille nécessitent une prescription, comme par exemple l’acide tiaprofénique ou l’acide niflumique). Ils ne doivent pas être utilisés :
  • en cas d’antécédent d’allergie ou d’asthme provoqué par la prise de médicaments de la même famille ou de la famille de l’aspirine ;
  • en cas d’ulcère de l’estomac ou du duodénum ;
  • chez la femme enceinte à partir du 6e mois de la grossesse.
  • Ils peuvent être responsables de maux de tête ou de vertiges, d’effets indésirables digestifs plus ou moins graves (nausées, douleurs ou brûlures d’estomac, ulcère ou hémorragie du tube digestif), de réactions allergiques (éruption cutanée, asthme) et d’insuffisance rénale dans certaines circonstances rares. Afin de limiter l’apparition des effets indésirables, il faut respecter la posologie et ne pas poursuivre le traitement plus de quelques jours sans avis médical.

     

    Liste des médicaments mise à jour : Jeudi, 18 Avril 2013

    • AINS : acéclofénac
      • ACÉCLOFÉNAC EG Générique
      • ACÉCLOFÉNAC MYLAN Générique
      • CARTREX
    • AINS : acide méfénamique
      • PONSTYL
    • AINS : acide niflumique
      • NIFLURIL
    • AINS : acide tiaprofénique
      • ACIDE TIAPROFÉNIQUE ARROW Générique
      • ACIDE TIAPROFÉNIQUE EG Générique
      • ACIDE TIAPROFÉNIQUE TEVA Générique
      • ACIDE TIAPROFÉNIQUE ZENTIVA Générique
      • FLANID Générique
      • SURGAM
    • AINS : alminoprofène
      • MINALFÈNE
    • AINS : célécoxib
      • CELEBREX
    • AINS : diclofénac
      • DICLOFÉNAC ARROW Générique
      • DICLOFÉNAC CRISTERS Générique
      • DICLOFÉNAC EG Générique
      • DICLOFÉNAC MYLAN Générique
      • DICLOFÉNAC SANDOZ Générique
      • DICLOFÉNAC TEVA Générique
      • FLECTOR granulés
      • VOLTARÈNE comprimé et suppositoire
      • VOLTARÈNE injectable
    • AINS : étodolac
      • LODINE
    • AINS : fénoprofène
      • NALGÉSIC
    • AINS : flurbiprofène
      • ANTADYS
      • CEBUTID
    • AINS : ibuprofène
      • ADVIL 200 mg
      • ADVIL 400 mg
      • ADVIL Enfant et Nourrisson
      • ADVILCAPS
      • ADVILEFF
      • ADVILTAB
      • ANTARÈNE 200 mg Générique
      • ANTARÈNE 400 mg Générique
      • ANTARÈNE Enfant et Nourrisson Générique
      • BRUFEN
      • ERGIX DOULEUR ET FIÈVRE
      • EXPANFEN Générique
      • GÉLUFÈNE
      • HÉMAGÈNE TAILLEUR
      • IBUPROFÈNE ACTAVIS 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE ALMUS 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE ALMUS 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE ARROW 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE ARROW 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE ARROW CONSEIL Générique
      • IBUPROFÈNE BIOGARAN 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE BIOGARAN 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE BIOGARAN CONSEIL Générique
      • IBUPROFÈNE CRISTERS 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE CRISTERS 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE EG 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE EG 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE EVOLUGEN 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE ISOMED
      • IBUPROFÈNE MYLAN 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE MYLAN 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE NEPENTHES Générique
      • IBUPROFÈNE RATIOPHARM 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE RATIOPHARM 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE RATIOPHARM CONSEIL
      • IBUPROFÈNE RPG 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE SANDOZ 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE SANDOZ 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE SANDOZ CONSEIL Générique
      • IBUPROFÈNE TEVA 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE TEVA 400 mg Générique
      • IBUPROFÈNE TEVA CONSEIL Générique
      • IBUPROFÈNE ZYDUS 200 mg Générique
      • IBUPROFÈNE ZYDUS FRANCE 200 mg
      • IBUPROFÈNE ZYDUS FRANCE 400 mg Générique
      • IBUTABS Générique
      • INTRALGIS
      • NUREFLEX 200 mg
      • NUREFLEX 300 mg
      • NUREFLEX 400 mg
      • NUROFEN 200 mg
      • NUROFEN 400 mg
      • NUROFENFEM
      • NUROFENFLASH
      • NUROFENPRO Enfant et Nourrisson
      • NUROFENTABS
      • SPEDIFEN 200 mg
      • SPEDIFEN 400 mg
      • SPIFEN 200 mg
      • SPIFEN 400 mg
      • UPFEN
    • AINS : indométacine
      • CHRONO-INDOCID
      • INDOCID
    • AINS : kétoprofène
      • PROFÉNID injectable
      • TOPREC Adulte
    • AINS : méloxicam
      • MÉLOXICAM BIOGARAN Générique
      • MÉLOXICAM EG Générique
      • MÉLOXICAM PFIZER Générique
      • MÉLOXICAM TEVA Générique
      • MÉLOXICAM WINTHROP Générique
      • MOBIC
    • AINS : nabumétone
      • NABUCOX
    • AINS : naproxène
      • ALEVETABS
      • APRANAX
      • NAPROSYNE
      • NAPROXÈNE SODIQUE EG Générique
      • NAPROXÈNE SODIQUE TEVA Générique
    • AINS : piroxicam
      • BREXIN
      • CYCLADOL
      • FELDÈNE oral, rectal
      • PIROXICAM MYLAN Générique
    • AINS : sulindac
      • ARTHROCINE
    • AINS : ténoxicam
      • TILCOTIL
    • AINS et protecteur gastrique
      • ARTOTEC
      • Le symbole est affiché à droite du nom des médicaments dont certaines présentations sont disponibles sans ordonnance.

Plus de détails sue cette Source: eurekasante.fr

Publié dans Santé

Commenter cet article