Le Pentagone veut lutter contre la "Guerre contre le terrorisme" 20 ans de plus

Publié le par revivall

Même après avoir coupé la tête d'al-Qaïda, le ministère de la défense des États-Unis ne croit pas qu'un terme à la guerre contre le terrorisme est en vue. Jeudi, un responsable du Pentagone a prédit que la mission contre al-Qaïda pourrait continuer pendant encore deux décennies.

S'exprimant pour les forces armées du Sénat, jeudi matin, l'assistant du secrètaire à la Defense pour les opérations spéciales, Michael Sheehan a dit que le Pentagone ne prévoit pas de sortir de sa guerre d'outre mer pas au delà de 12 ans.

Quand on lui demande son point de vue sur le temps de la guerre contre le terrorisme qui pourrait continuer, Sheehan a répondu aux législateurs, "au moins 10 à 20 ans".

Selon le Président Barack Obama, les dernières troupes de combats seront déplacer hors d'Afghanistan en 2014. Si les remarques de Sheehan et d'autres sont exacts, en réalité la guerre pourrait durer jusque dans les années 2030.

Michael A. Sheehan, the Assistant Secretary of Defense for Special Operations and Low-Intensity Conflict. (Image from defense.gov)
Michael A. Sheehan, l'Assistant Secretary of Defense des opérations spéciales et conflits de faible intensité. (Image de defense.gov)

Sheehan a été grillé par les membres du Comité sénatorial jeudi non seulement l'avenir de la guerre, mais aussi sur les règles de cet événement à poursuivre. Le Congrès a accordée alors au président George W. Bush le pouvoir de pourchasser al-Qaïda en 2001 en signant l'autorisation d'utiliser la Force militaire, une législation qui essentiellement a donné le feu vert pour utiliser par tous les moyens nécessaires pour venger les attentats du 11 septembre.13 ans plus tard, cependant, certains membres du Sénat vu que les pouvoirs de portée excessive prolongées du commandant en chef par le biais de l'AUMF sont utilisés pour justifier une guerre étendue qui a maintenant des soldats ciblant les insurgés dans des lieux comme au Yémen et en Somalie.

Sur la portée du programme de lutte contre le terrorisme de l'Amérique, Sheehan a déclaré, qu'il s'étend "de Boston à la FATA," se référant à la région du Pakistan, considéré comme un foyer du terrorisme. En raison de cette arène grandissant, certains sénateurs disent qu'ils ont le temps de réécrire la Loi.

"Il s'est répandu dans toute l'Afrique du Nord, dans l'ensemble du Maghreb," selon le sénateur John McCain (R-Arizona), a déclaré au cours de l'audience. "La situation a changé dramatiquement.

Certains parlementaires ont suggéré qu'il était temps de revoir l'AUMF. Les fonctionnaires du Pentagone ont déclaré que le "2012 National Defense Authorization Act" doit être mise à jour afin de conférer le pouvoir au Président non seulement pour cibler les terroristes étrangers, mais les suspects semblent être les forces associées.

Robert Taylor, l'avocat général par intérim du ministère de la défense, a déclaré que les mise à jour de la NDAA aux moyens de l'ère de la loi de Bush signifirait que même les suspects nés après les attentats du 11 septembre pourrait être ciblée comme des guerriers dans la guerre contre le terrorisme.

"Tant qu'ils deviennent une force associée sous la norme juridique qui a été énoncée" Citation de Taylor selon Wired de Spencer Ackermnn.

Le sénateur Angus King, un organisme indépendant du Maine, a suggéré que le Pentagone était indifférent en changeant l'AUMF parce qu'ils l'utilisent pour justifier une guerre qui ne serait autrement pas juridique.

"Il s'agit de l'audience la plus troublante, j'y suis allé il y a un certain temps, Les gars ont récrit la Constitution aujourd'hui. "

"Vous les hommes ont qui inventé ce terme, associés à des forces, il n'est marqué nulle part dans ce document". "C'est la justification pour tout, et il rend les pouvoirs de guerre du Congrès nul et non avenu".

" Je suppose que [l'AUMF] ne vous convient-elle pas bien parce que vous le lisez pour s'adapter à tout et ce n'est pas, la règle générale de guerre qui s'applique," selon King.

Même McCain, qui a été examinée dans l'ensemble comme un belliciste membre du Sénat, s'est prononcé contre la réticence du Pentagone à ré-écrire une loi qu'ils utilisent pour justifier une guerre qui pourrait nous emmener à des troupes aux quatre coins du globe pour un avenir imprévisible.

"A vous de venir ici et dire,"Nous n'avons pas besoin de le changer,"je pense, que c'est inquiétant", a déclaré McCain.

Avant son départ comme Secrétaire à la défense, l'ancien Pentagone chef Leon Panetta a déclaré fin 2011, "que nous allons gagner ce conflit très dur." Oussama ben Laden a été exécuté cinq mois plus tard, et la Central Intelligence Agency et le DoD ont utilisé continuellement des frappes qui affaibliront considérablement al-Qaïda.

traduit par Renaissance/Revival

Sources: rt.com

Ajout d'une traduction sur cette Source:

L'Autorisation de 2001 sur une base juridique pour la guerre selon les dirigeants de la défense

defense.gov

Publié dans Actualité

Commenter cet article