La vie après Tchernobyl: le photographe Sergei Gaschak à l'intérieur de la "zone"

Publié le par revivall

Les photographies de Sergei Gaschak offre un aperçu sans précédent sur la vie des animaux à l'intérieur de la «zone», celle de l'Ukraine et de la Biélorussie qui a été officiellement fermé à l'habitation humaine depuis la catastrophe nucléaire de Tchernobyl de 1986.

L'utilisation de pièges photographiques pour prendre des photographies mécanique, ainsi que la prise de photographies personnelles dont Gaschak a capturé ce que peu ont pu voir de leurs propres yeux qui est une remarquable diversité de la faune dans la zone.

L'un des premiers sauveteurs sur le site de la catastrophe nucléaire, Gaschak a consacré ces dernières années à photographier des lynx, des loutres, des hiboux et autres animaux sauvages, et a même découvert les traces de l'ours brun. La zone d'exclusion s'étend sur des miles autour du site du réacteur, et comprend Pripyat, qui était autrefois une ville prospère soviétique de 50.000 habitants mais elle est restée une ville fantôme depuis la catastrophe, une autre époque de la perestroïka de l'ère soviétique.

Sources: independent.co.uk

Photos: independent.co.uk , nsrl.ttu.edu

 

Voir aussi:

 

Accident de tchernobyl : déplacement du nuage radioactif au dessus de l'europe entre le 26 avril et le 9 mai 1986

 

Tchernobyl: un accident aux conséquences catastrophiques

 

Le webdocumentaire sur tchernobyl irradie grâce à bruno masi et guillaume herbaut

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article