La technologie RFID et la santé en France

Publié le par revivall

La technologie RFID est largement répandue et connue du grand public pour ses usages dans les secteurs des transports, du commerce ou des services publics, elle est moins connue dans le secteur de la santé. Elle permet pourtant de nombreuses avancées dans la traçabilité, le suivi, et la qualité de soin des patients.  Beaucoup de spécialistes des réseaux et des grands organismes comme l'OCDE s'en inquiètent...

L'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins a un coût souvent considéré comme excessif par rapport aux résultats, pourtant les besoins de traçabilité sont immenses tant il est primordial d'être en mesure d'assurer la sécurité des biens et des personnes dans le domaine de la santé.  La technologie sans contact RFID  offre des axes de développement pour l'identification, l'authentification, la géolocalisation de matériels et des malades, la sécurisation du suivi des patients ainsi que pour la traçabilité des produits de santé depuis la pharmacie au lit du malade. A Nice, les patients pris en charge au service des urgences sont munis d'un bracelet RFID permettant aux médecins et au personnel de santé munis de tablette PC de connaître en temps réel les données liées au patient.


La RFID pour assurer la traçabilité dans la santé


Les hôpitaux doivent répondre dans un contexte de plus grande fiabilité technique aux exigences de la réglementation et de la sécurité, notamment parce qu'ils sont confrontés de plus en plus aux réclamations des patients en cas de litige. L'hôpital a vite compris les bénéfices qu'il pouvait tirer de l'identification radiofréquence, comme à Birmingham où les patients sont munis de puces contenant les informations sur l'affection à traiter afin de réduire le nombre d'interventions chirurgicales effectuées par erreur. À Marseille, quatre hôpitaux ont remplacé les étiquettes habituelles par des puces RFID, plus résistantes aux températures extrêmes que les codes barres.

Une fois tous les objets de santé équipés de la technologie RFID, les individus seront pris dans une surveillance aux mailles extrêmement fines. Chacun de leurs gestes pourra être détecté, analysé et utilisé pour déclencher de multiples actions.

Des risques limités

Les risques doivent être remis à leur juste place au regard des enjeux politiques et doivent être mis en perspective en tenant compte des facteurs qui en limitent largement la portée : les puces RFID sont soumises à des limites tant physiques que pratiques, le contenu et la fonctionnalité des puces sont limités, l'utilisation du contenu des puces nécessite de disposer de serveurs de données distants, l'usage de la technologie doit être régulé par les instances politiques, enfin, le succès d'une application RFID repose sur l'adhésion des utilisateurs. 

Des défis technologiques pour demain

Outil de communication entre les personnes, la RFID va devenir un formidable réseau d'échange de données entre les machines. Si à l'hôpital, les opérateurs resteront nécessaires pour programmer des applications et interpréter les données collectées, l'univers pourrait rapidement se trouver dépassé par le plus gigantesque réseau d'information « machine » jamais conçu par l'homme. 

La révolution promise par la technologie RFID dans le secteur de la santé nécessitera une adaptation des réseaux et des systèmes d'information existant. Faire fonctionner correctement des réseaux hétérogènes complexes (hétérogénéité des infrastructures, des protocoles et des applications) est un défi scientifique majeur pour les prochaines années. Plus globalement, l'infrastructure actuelle de l'Internet supportera-t-elle un tel afflux d'information ? 

Source: planete-plus-intelligente.lemonde.fr

Publié dans Actualité

Commenter cet article