L'avancée des énergies renouvelables en Europe

Publié le par revivall

Énergies renouvelables
La part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique de l’UE27 en hausse à 13% en 2011

En 2011, l’énergie provenant de sources renouvelables1 a contribué, selon les estimations, à hauteur de 13,0% à la consommation finale brute d’énergie de l’UE27, contre 7,9% en 2004 et 12,1% en 2010. La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie est l’un des indicateurs clés de la stratégie Europe 20202. L’objectif de l’UE27 est que cette part atteigne 20% d’ici 2020. Les objectifs individuels des États membres3 tiennent compte des différences dans les situations de départ ainsi que du potentiel d’énergies renouvelables et des performances économiques de chaque État membre.

Ces données4 sont publiées par Eurostat, l’office statistique de l’union européenne. Elles soulignent le développement des sources d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique de l’UE27 et des États membres.

Plus forte proportion d’énergies renouvelables en Suède, en Lettonie, en Finlande et en Autriche

Entre 2010 et 2011, presque tous les États membres ont accru la part des énergies renouvelables dans leur consommation finale brute d’énergie. Les plus fortes proportions d’énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie ont été observées en 2011 en Suède (46,8% de la consommation totale provenait d’énergies renouvelables), en Lettonie (33,1%), en Finlande (31,8%) ainsi qu’en Autriche (30,9%), et les plus faibles à Malte (0,4%), au Luxembourg (2,9%), au Royaume-Uni (3,8%), en Belgique (4,1%) ainsi qu’aux Pays-Bas (4,3%). En 2011, l’Estonie était le premier État membre à atteindre son objectif national Europe 2020.

Depuis 20045, la contribution des énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale a augmenté dans tous les États membres. Au cours de cette période, les hausses les plus importantes ont été enregistrées en Suède (de 38,3% en 2004 à 46,8% en 2011), au Danemark (de 14,9% à 23,1%), en Autriche (de 22,8% à 30,9%), en Allemagne (de 4,8% à 12,3%) et en Estonie (de 18,4% à 25,9%).


 

Communiqués de presse d’Eurostat sur internet: http://ec.europa.eu/eurostat/

Part de l’énergie provenant de sources renouvelables
(en % de la consommation finale brute d’énergie)

2004

2006

2008

2010

2011

Objectif 20206

UE27

7,9

8,5

9,6

12,1

13,0

20

Belgique*

1,9

2,6

3,0

4,0

4,1

13

Bulgarie

9,2

9,3

9,5

13,4

13,8

16

Rép. tchèque

5,9

6,4

7,2

8,4

9,4

13

Danemark

14,9

16,4

18,6

22,0

23,1

30

Allemagne

4,8

5,5

7,3

10,7

12,3

18

Estonie

18,4

16,1

18,9

24,6

25,9

25

Irlande

2,4

3,1

3,6

5,6

6,7

16

Grèce

7,1

7,2

8,0

9,2

11,6

18

Espagne

8,1

9,0

10,1

13,8

15,1

20

France

9,1

9,1

9,9

11,4

11,5

23

Italie

4,9

5,4

6,3

9,8

11,5

17

Chypre

2,7

2,8

3,7

4,6

5,4

13

Lettonie

32,8

31,1

29,8

32,5

33,1

40

Lituanie

17,2

16,6

16,9

19,8

20,3

23

0,9

1,5

1,8

2,9

2,9

11

4,4

5,0

5,6

7,6

8,1

13

0,0

0,0

0,0

0,2

0,4

10

1,8

2,2

2,7

3,3

4,3

14

22,8

24,4

26,9

30,4

30,9

34

7,0

6,9

7,2

9,3

10,4

15

19,3

20,6

22,3

22,7

24,9

31

17,0

17,1

20,1

22,9

21,4

24

16,1

15,5

14,6

19,6

18,8

25

6,7

6,5

7,5

8,5

9,7

14

29,0

29,8

30,5

31,0

31,8

38

38,3

41,7

43,9

47,9

46,8

49

1,1

1,4

1,9

3,3

3,8

15

58,6

60,6

61,7

61,4

64,7

67,5

15,2

13,8

12,2

14,6

15,7

20

* Estimations d’Eurostat

  1. Les sources d’énergies renouvelables comprennent l’énergie solaire, thermique et photovoltaïque, l’énergie hydraulique (incluant l’énergie provenant des marées, des vagues et des océans), l’énergie éolienne, l’énergie géothermique et la biomasse (incluant les déchets biologiques et les biocarburants liquides). La contribution de l’énergie renouvelable provenant des pompes à chaleur a également été prise en compte pour les États membres disposant de cette information. L’énergie renouvelable délivrée aux consommateurs finaux (industrie, transport, ménages, services y compris services publics, agriculture, sylviculture et pêche) correspond au numérateur du ratio de l’objectif Europe 2020. Le dénominateur, c’est-à-dire la consommation finale brute de toutes les sources d’énergie, couvre l’énergie totale délivrée aux consommateurs finaux à des fins énergétiques ainsi que la déperdition d’énergie dans la transmission et la distribution d’électricité et de chaleur.

  2. Pour plus d’informations sur la stratégie Europe 2020, consulter: http://ec.europa.eu/europe2020/index_fr.htm

  3. Pour plus d’informations sur les objectifs en matière d’énergie renouvelable, consulter:

http://ec.europa.eu/energy/renewables/index_fr.htm

  1. Pour des données statistiques complémentaires d’Eurostat sur l’énergie, consulter:

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/energy/introduction

  1. L’année 2004 est la première année pour laquelle les proportions peuvent être calculées sur une base harmonisée.

  2. Les progrès réalisés quant à l’objectif 2020 sont mesurés d’après la trajectoire indicative définie dans l’annexe I de la directive 2009/28/CE: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=Oj:L:2009:140:0016:0062:fr:PDF. Chaque État membre doit veiller à ce que la moyenne 2011-2012 de sa part d’énergies renouvelables se situe au-dessus de sa trajectoire indicative pour la période 2011-2012. Dans 20 États membres, les proportions d’énergies provenant de sources renouvelables en 2011 étaient au-dessus de ces trajectoires.

Publié dans Actualité

Commenter cet article