L'Allemagne prépare ses forces armées pour le XXIème siècle

Publié le par revivall

La réforme de l'armée allemande est la réforme la plus radicale de la Bundeswehr dans son histoire. De nouveaux défis tels que le terrorisme international et la coopération mondiale nécessitent une structure de troupes plus petites et plus souples.

Le temps des projets de planification, de directives et de projet est terminé. C'est la conclusion qu'un rapport sur une réforme de la Bundeswehr pour l'armée allemande. Les résultats ont été présentés par le ministre de la défense Thomas de Maiziere jeudi (16.05.2013). Le moment est venu de changer l'armée allemande, selon le rapport.

C'est le premier regard sur le processus de réforme de la Bundeswehr, deux ans après que les premiers changements ont été introduits. Une fois transformées d'une force axée sur la conscription à une armée de métier, la Bundeswehr est à mettre en forme pour faire face aux nouvelles formes de menaces militaires comme un nouveau contexte démographique et financière.

Un employeur moderne

Les modifications ont été introduites déjà en 2011 quand, au début de juillet, le service militaire obligatoire a étéapprouv é au profit d'une armée de métier. Deux ans plus tard, le ministère de la défense a dit qu'il est satisfait de ce qui est été réalisé jusqu'à présent. Il y a des chiffres encore élevés de personnes quittant l'armée : un sur quatre des soldats quittent le travail dès le début. Mais l'exigence minimale de 5 000 bénévoles n'avait jamais été en danger, selon le rapport. Actuellement, il y a environ 10 000 hommes et femmes qui le font volontairement jusqu'à 23 mois de service militaire.

Thomas de Maiziere (photo: Britta Pedersen/Pool/dapd)  
Thomas de Maiziere veut l'armée pour devenir un employeur plus moderne

Mais dans les années à venir, avec moins de personnes étant nés en Allemagne, cela sera de plus en plus difficile de se développer pour la Bundeswehr afin d'atteindre ses objectifs de recrutement. Selon le ministre de la défense, les militaires devront devenir un employeur le plus attractif.

"Nous ne serons jamais aussi bon que d'autres, mais nous devons être mieux que nous le sommes" dit Maiziere lors d'une conférence. Parmi les points nécessaires pour une amélioration, la famille en ressort - il y a actuellement cinq nouveaux jardins d'enfants en cours de construction, ainsi que des conditions de garde de jour améliorées.

Des défis nouveaux et différents

Dans l'ensemble, les réformes se déroulent comme prévu. les structures doivent être allégée pour atteindre la cible d'une petite armée de métier. À l'avenir, ce serontt pas plus de 240 000 soldats et civils employés par la Bundeswehr. Cela signifie que le nombre de soldats vont être diminué à 180 000 alors que certaines 31 installations et bases vont être arrêté. De Maiziere a justifié la réduction des coupes budgétaires avec un nouveau type de menace que les militaires doit être en mesure de répondre. "Il est plus probable, que la Bundeswehr travaille à l'avenir dans les zones de crise et de conflit dans le monde entier que dans la défense du pays".

German troops on a frigatte off the horn of Africa (photo: Gero Breloer dpa) Les troupes allemandes font partie de la mission avec l'Europe de lutte contre les pirates au large de la corne de l'Afrique

En Allemagne, nous sommes entouré de nations amies et était devenue une puissance "normale européenne", a dit de Maiziere. Au lieu de conflits entre États, les réseaux terroristes, les Etats en déliquescence, les armes de destruction massive et des guerres civiles deviendront de nouvelles menaces à la sécurité et la stabilité. Cela signifie également que les investissements dans les forces armées sont en cours de révision. De gros équipements militaires comme les chars et les avions de chasse devront être réévaluées. Une division pour l'intelligence stratégique (KSA) sera lancé contre des attaques via Internet. La Bundeswehr serait donc en mesure de rejoindre la cyberguerre avec les virus et les vers informatiques.

Des unités plus petites, plus souples

L'objectif de la restructuration est que la Bundeswehr restera aura des soldats préparés pour leur nouvelle gamme de défis. Qui comprend l'aide dans les zones de catastrophe, la lutte contre les terroristes internationaux, l'évacuation des citoyens allemands et internationales de l'emploi dans le cadre des missions de l'Union européenne ou des Nations Unies - une nouvelle orientation qui nécessite une restructuration des troupes en unités plus petites, plus souples et mieux formées.

La coopération avec les forces des autres pays devront également être améliorés afin que les missions comme celle en Afghanistan ou la mission de lutte contre la piraterie au large de la corne de l'Afrique peut se faire en coopération étroite et efficace avec les partenaires internationaux.

 

Encore une armée défensive ?

Bundeswehr helicopter (photo: Jan Woitas/dpa)  
La Bundeswehr doit être changée en unités plus petites et plus souples

La Bundeswehr veut être en mesure d'envoyer quelques 10 000 soldats dans deux missions simultanées. En plus de cela il y aura des troupes prêtes pour une intervention rapide pour des missions dirigées par l'OTAN ou l'UE. Pour ces buts, quelque 50 000 soldats seraient nécessaires.

Les militants pacifistes critiquent la refonte des troupes comme ils la voient comme un éloignement défensive pour une armée d'intervention. Si l'on excepte les changements à la situation de la sécurité nationale, la restructuration de la Bundeswehr doit être rempli d'ici 2017.

Traduit par Renaissance/Revival

Sources: dw.de

Déclaration du ministre de la défense Thomas De Maizière: bmvg.de

Publié dans Actualité

Commenter cet article