Google,Microsoft,Yahoo,Aol,Facebook...:Un expert en technologie appelle à boycotter

Publié le par revivall

Voici Des alternatives contre le programme Prism (Microsoft,Yahoo,Google,...)

 

Un auteur à succès et un expert en technologie dit que les internautes devraient boycotter les géants de l'internet comme Google et Facebook s'il est confirmé qu'ils étaient impliqués dans un programme de surveillance américain dénommé Prism.

Dans une interview avec Wired.co.uk, Le Professeur Tim Wu de la Columbia Law School a suggéré que les consommateurs avaient la responsabilité de laisser les réseaux sociaux qui ont surpris à collaborer secrètement avec les services de renseignement tels que la National Security Agency :

 

"Quitter Facebook et utiliser un autre moteur de recherche. C'est simple." Il a ajouté, "il est agréable de rester en contact avec vos amis. "Mais je pense que si vous trouver si c'est vrai que ces entreprises sont impliquées dans ces programmes de surveillance, vous devez tout simplement arrêter."

Exemple: Ixquick , Startpage , Duckduckgo

Wu a averti qubeaucoup de faits n'était pas encore vérifié mais a admis qu'il n'était pas surpris d'entendre parler de l'existence du programme prism. Les nouvelles du programme était, dit-il, "choquant et décourageant".

"Quand vous avez des concentrations énormes de données en quelques mains, l'espionnage devient très facile" a déclaré Wu. "Donc, Facebook et Google étaient toujours des cibles évidentes pour tout gouvernement qui veut savoir des choses sur les gens."

Wu s'exprimait après avoir donné un discours aux délégués ORGCon2013, une conférence du Open Rights Group, qui s'est tenue à Londres le samedi 8 juin. Apparaissant se référer à PRISM lors de son allocution, Wu a affirmé que la situation actuelle était l'un des "crise".

Dans le cadre de son discours d'ouverture, Wu a décrit plusieurs exemples historiques de technologies ayant été utilisées comme outils d'oppression ou de contrôle social, tels que les émissions de radio de propagande forcée par le régime Nazi. Il a également indiqué que les internautes devraient avoir un "viscéral" sentiment de propriété sur leurs données en ligne.

Dans d'autres observations faites au cours de l'entrevue, Wu a critiqué le bilan de l'administration Obama sur les questions de la liberté civile, disant que le ministère de la Justice sous Obama avait, selon lui, été, "une déception colossale à cet égard".

En réponse aux remarques faites par le président Obama immédiatement après les révélations sur PRISM, Wu a dit, "Je pense qu'il sous-estime le degré auquel les gens veulent se sentir sûr et en sécurisé contre les écoutes". Wu a ajouté, " Je ne suis pas du tout soulagé par ses commentaires."

Wu est connu pour ses vues sur la "neutralité du réseau", une phrase qu'il a mi dans l'intitulé d'un document académique de 2003 stippulant que les gouvernements et les fournisseurs de services internet devraient donner un traitement égal à toutes les données transmises via des réseaux de télécommunications.

Selon une présentation PowerPoint divulguée, Prism est un programme de renseignement secret créé pour permettre aux membres de la NSA de récupérer les données utilisateur venant des entreprises technologiques comme Google, Facebook, Apple, Yahoo et Skype.

Jim Killock, directeur exécutif de l'Open Rights Group, a dit à Wired.co.uk : "je pense que les gens ont besoin d'envisager sérieusement d'arrêter d'utiliser ces services et à ceux qui se trouvent au sein de l'Europe. Mais le gouvernement doit également insister pour que les droits juridiques et les droits de la vie privée devraient s'appliquer aux citoyens non américains. Après tout, les gouvernements européens respectent les droits des citoyens américains. Pourquoi ne devraient-ils pas faire de même?"

Se référant au problème du programme PRISM deux jours avant l'ORGCon2013, Killock a dit, "Il a ciblé les esprits de tout le monde lors de la Conférence." Il a ajouté que plusieurs membres de l'ORG pensaient "qu'ils devaient faire leur part pour arrêter ces abus".

Traduit par Renaissance/Revival

Sources: wired.co.uk , openrightsgroup.org , columbia.edu , murraystate.edu

 

Voir aussi:

 

Google demande de publier plus de données sur la sécurité nationale

Google: Les demandes des gouvernements sur les utilisateurs augmentent inexorablement

Edward Snowden: Interview et Enquête sur l'ex-agent de la CIA dénonçant le programme PRISM

Informateur sans bornes: L'outil secret de la NSA suit les données sur la surveillance mondiale

Accès de la NSA à une porte dérobée dans tous les logiciels Windows de 1999 à nos jours

Annonymous révèlent des fichiers d'espionnages dans 35 pays du monde

Des alternatives contre le programme Prism (Microsoft,Yahoo,Google,...)

La NSA et le programme Prism

Ron Paul about computer surveillance in 1984

Publié dans Actualité

Commenter cet article