Espace Schengen: Contrôle biomètrique des voyageurs en 2017/2018

Publié le par revivall

Cecilia Malmström a présenté un paquet de « frontières intelligentes », composé d’un programme d'enregistrement des voyageurs (RTP) et d’un système d’entrée/sortie (EES) qui, selon elle, simplifieront la vie des voyageurs qui se déplacent fréquemment au sein de l'espace Schengen.

Le Parlement européen et les États membres de l'UE doivent approuver les propositions législatives et le nouveau système devrait commencer à fonctionner en 2017 ou 2018.

Des eurodéputés Verts du Parlement européen ont promis de bloquer ce projet en affirmant qu'il « donnerait lieu à un Big Brother 2.0 aux frontières de l'Europe »

« Tous les voyageurs ne provenant pas de l'UE seraient en réalité considérés comme des criminels présumés, leurs empreintes digitales seront contrôlées non seulement à chaque fois qu'ils entrent et sortent de l'UE, mais également quand ils franchissent les contrôles d'identité de police au sein de l'UE », a déclaré l'eurodéputée allemande Ska Keller, la porte-parole des Verts sur la migration et les libertés civiles.

Afin de faciliter la traversée des frontières des voyageurs fréquents, des portiques automatiques seront installés aux 1 800 points de passage dans l'espace Schengen. Les voyageurs ayant subi un examen préalable pourront utiliser ce système sur une base volontaire. Environ 5 millions de personnes par an devraient utiliser ce nouveau programme.

La commissaire a expliqué que les voyageurs fréquents déjà enregistrés recevront « un jeton, sous la forme d'une carte lisible par carte ». Ils l’utiliseraient en passant à travers des portiques automatiques et, s’ils passent les contrôles, pourraient traverser en quelques secondes.

Le système EES enregistrera en outre le moment et l'endroit d'entrée et de sortie des ressortissants de pays tiers qui arrivent dans l'UE. Il calculera la durée du séjour autorisé et remplacera le système actuel, que Cecilia Malmström qualifie d'« assez dépassé ». À l'heure actuelle, des gardes-frontières tamponnent toujours les passeports.

 

Sources EN: greens-efa.eu

FR: europa.eu

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article