Découverte d'« interrupteurs » chimiques liés aux maladies neurodégénératives

Publié le par revivall

Grâce à un modèle donné, des chercheurs de l'Université de Montréal ont repéré et interrompu une chaîne chimique à l'origine de maladies neurodégénératives comme la maladie de Huntington, la sclérose latérale amyotrophique et la démence. Les résultats pourraient un jour être bénéfiques pour les patients atteints de la maladie de Huntington.

Source: umontreal.ca

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article