135 nations font partie des forces secrètes d’intervention en Syrie

Publié le par revivall

Des unités militaires israéliennes se trouvent depuis bien longtemps en Syrie dans le but affiché de maitriser l’arsenal chimique syrien. Cette information révélée pour la première fois par des sites syriens locaux, dont Syria Truth a été confirmée par le magazine allemand Focus, selon lequel cette force appartient à l’unité d'élite "Sayeret Matkal" .

Syria Truth avait le mois de juillet dernier révélé que cette dernière était entrée en Syrie via Alep, à travers la Turquie,  grâce à l’aide du colonel syrien en défection et chef du Conseil militaire d’Alep, Abdel Jabbar Akidi. Auparavant, des rencontres avaient eu lieu en Turquie entre des experts israéliens de l’Institut biologique affilié au Premier ministre israélien avec le général syrien à la retraite Adnan Sello, en fuite en Turquie, et qui avait occupé le poste de vice-directeur d’administration de la guerre chimique au sein de l’armée syrienne régulière.

Dans le périodique allemand, il est écrit que la présence de la force d'intervention israélienne s’inscrit dans le contexte de la présence de forces d’élites occidentales, américaines et françaises en particulier, stationnées aux frontières jordaniennes de la Syrie. Elles seraient disposées à entrer en Syrie dès la chute du régime syrien, pour s’emparer de l’arsenal chimique et empêcher qu’il ne soit capturé par de soi-disant "révolutionnaires et terroristes".

La force française formée de parachutistes a déjà effectué plusieurs missions d’exploration et s’est infiltrée en Syrie sous couvert d’un hopital de fortune pour les réfugiés syriens, installé dans la ville jordanienne al-Mafrak.

Un officier de l’unité des parachutistes stationnée dans la ville française de Calvi a confié au magazine allemand que des soldats de 135 pays forment cette unité. L’une de ces compagnies étant totalement arabe, pour ne pas du tout attirer l’attention.

Quant à la force d’intervention américaine, elle est formée des deux unités Delta Force et Ringers, entraînées aux combats dans le désert, et qui œuvrent de concert avec l’armée jordanienne.  

Source: almanar.com.lb

Publié dans Actualité

Commenter cet article